Publicité et réseaux sociaux

Introduction
Depuis quelques années maintenant, depuis l’émergence notamment des réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et maintenant Google+, Pinterest, Viadeo, ceux-ci sont devenues la cible des publicitaires grâce à leur immense pouvoir de communication, la possibilité de fidéliser des milliers de personnes, de les faire réagir sur tel ou tel produit, d’inciter au partage de l’information. Le web évolue, la publicité également, surfant sur les nouveautés et gardant toujours un oeil sur le devenir des supports de communication.
Les offres publicitaires se multiplient, sont de plus en plus attrayantes, efficaces, précises, personnalisées presque.

D’où vient l’engouement de la publicité pour les réseaux sociaux ?
Il provient d’un constat simple : plus une personne s’inscrit et réagit sur un réseau social, plus celle-ci laisse des informations générées ou demandées par ledit réseau social, informations qui peuvent être récoltées à des fins publicitaires. Du coup, les entreprises notamment, les grandes marques ont décelé dans les réseaux sociaux un formidable moyen de cibler leur public en fonction de leurs goûts, leurs hobbies, leur âge, leur sexe, leur habitude de consommation.
De leur côté, les réseaux sociaux travaillent sur leur stratégie d’emplacements publicitaires afin de séduire de plus en plus d’utilisateurs. Chaque réseau social doit faire preuve d’un esprit innovant car la concurrence fait rage, les services se doivent d’être efficaces et aisément identifiables pour les publicitaires.
La publicité est devenue un enjeu majeur sur les réseaux sociaux : déjà près de 65% des entreprises sont actives sur un réseau social et ce taux ne cesse d’augmenter, montrant bien la tendance actuelle à la hausse. Pour les réseaux sociaux, fournir une publicité pertinente est devenue une source de revenus non négligeable et extrêmement lucrative.

La publicité sur les réseaux sociaux, un marché qui s’adapte
De plus en plus de services spécialement pour les entreprises sont créés sur les réseaux sociaux, que ce soit Twitter ou Facebook, ou Youtube qui proposent un service de publicité à la demande : en effet, ces derniers doivent constamment réagir et s’adapter à l’environnement publicitaire.
La publicité a évolué, le monde du web est devenu interactif, participatif et les réseaux sociaux sont le chaînon qui manquait à une communication parfaite entre public et annonceur : le consommateur n’est plus passif devant son poste de TV ou sa radio ou même devant son écran d’ordinateur, il est mobile et curieux et il a besoin constamment d’être suscité, d’être accroché par des énigmes, par des jeux, par des teasers. Les réseaux sociaux, pour cela, sont parfaits : de par leur interactivité, l’envie, le désir et la curiosité sont accrus démesurément, une sorte d’émulation peut même naître et la voie vers la consommation est alors grande ouverte devant eux.

Publicité et réseaux sociaux, un mariage digital ?
Internet est un véritable terrain de jeu pour les agences publicitaires et les agences de communication. La nouveauté est que les internautes postent sur Internet leur propres photos, leurs propres vidéos dans un but de partage uniquement où marques et autres enseignes publicitaire sont mises en avant, en valeur. Ces supports, souvent décalées, ayant un trait humoristique, ironique, comique se terminent par un par un lien sur lequel cliquer ou sur une interrogation qui amènera un autre internaute à chercher, à fouiller sur Internet afin de nourrir sa faim. Le fameux effet boule de neige.
Les habitudes de consommation ont changé par conséquent, on achète en prenant parfois en considération ce que l’on lit sur Internet et surtout sur les réseaux sociaux et puis, une fois l’achat effectué, on vient donner un avis, on vient le commenter. La publicité ne s’arrête plus, elle se poursuit même après l’achat. La “contamination” ou propagation que proposent les réseaux sociaux abreuvent cet effet publicitaire, que l’on appelle publicité virale.

Un bon référencement internet, c’est quoi?

Le référencement sur internet est une nécessité pour tous les sites. Les sites Internet peuvent-être une e-boutique ou un site informatif voire un blog, ils ont besoin que les internautes les trouvent sur la toile. Depuis l’invention du réseau web, il a coulé de l’eau sous les ponts et on peut recenser maintenant des méthodes efficaces qui donnent des résultats même à petit budget.

Quelque soit le choix de votre référencement il faut garder en tête que chaque type de référencement internet apporte un atout aux sites Internet vis à vis des internautes. L’objectif est de faire connaître les sites Internet. Votre seul souci est de faire valoir vos pages web positivement en ménageant votre e-réputation. A partir du moment où les sites Internet sont perçus d’une façon instructive par les visiteurs, vos prospects d’un jour deviendront sûrement des clients.

Fort de cet objectif de communication à vous faire connaître par le plus grand nombre, il ne faut pas non plus suivre un itinéraire incohérent. Il s’impose à vous de vous organiser stratégiquement comme n’importe quelle campagne de communication le demanderait. Mais il ne faut pas oublier que vous êtes sur la toile et elle exige le respect d’une codification par l’utilisation de ses outils de communication.

Plusieurs méthodes sont à votre disposition et on peut même dire de nombreuses adresses sont ouvertes pour vous faciliter la mise en place de l’organisation de votre communication. Tout d’abord vous aurez besoin de mots clé pour vous situer sur le paysage virtuel de la toile. Ensuite vous prendrez place sur les moteurs de recherche. En vu de compléter ces positions vous vous inscrirez sur les annuaires et vous écrirez des communiqués de presse sur les sites Internet d’agence de presse. Ce sera une première approche de la mise en place de votre référencement naturel. L’attrait des réseaux sociaux est à prendre en considération pour des actions précises et réfléchies.

L’utilité du mot clé pour le référencement internet
Peu importe ce que vous savez sur les mots clé, vous devez prendre en compte leur grande importance pour la suite des évènements qui feront votre référencement internet. Les concepteurs des sites Internet vous ont forcément bien conseillé et ils vous ont demandé de réfléchir à vos mots clé le même jour où vous avez choisi le titre de votre site. Il n’est nul besoin de choisir une quantité illimitée de mot clé pour définir votre activité. Vous réussirez votre référencement avec 4 à 5 mots clé principaux et de même pour les sous catégories de mots clé.

Votre objectif est de vous positionner sur les premières pages des moteurs de recherche. Il faut donc rechercher la position des mots clé de votre activité sur ces dits moteurs. Soyez curieux, les moteurs de recherche possèdent tous un tutoriel d’utilisation que vous devez lire soigneusement. Il vous orientera vers des liens utiles qui vous aideront à gagner un temps précieux. Une fois cette liste établie il vaut mieux commencer par vous positionner sur le mot clé le moins utilisé et progresser vers celui qui est le plus demandé par les internautes. Vous finirez par vous faire connaître par le biais des liens et des back links insérés dans vos articles.

Le référencement internet sur les moteurs de recherche
Les moteurs de recherches vous demandent en général de multiplier vos pages pour avoir une visibilité pertinente. Il faut donc alimenter votre site par des articles originaux qui vous aident à vous hisser en première page, puis en début de la première page. Ils restent les meilleurs diffuseurs de l’information sur la toile avec 156 millions de sites référencés dans le monde. Vous ne pouvez donc pas les négliger. Les sites Internet doivent être présentés sous une forme finale pour être sûr de pouvoir être vus.

Le référencement internet sur les annuaires et les agences de presse
Ce type de communication est un lien entre le référencement sur les moteurs de recherche et le référencement naturel. De part sa forme, il demande la rédaction d’articles originaux régulièrement. De part son objectif, il est complémentaire de la référence que vous donne les moteurs de recherche en apportant des informations sur votre activité qui sont complémentaires, évènementielles, concurrentielles.

Le référencement internet naturel
Il consiste à prendre en compte toutes les informations qui parlent de votre secteur et de vous. Vous devez pouvoir répondre rapidement à des questions des internautes, à une incompréhension de votre concurrent, donner une information ponctuelle pour construire votre présence sur Internet. Beaucoup de propriétaires de site choisissent de créer un blog pour répondre facilement et immédiatement à cette circulation d’information.

Le rôle des réseaux sociaux
L’importance des réseaux sociaux n’est plus à démontrer pour vous aider à vous faire connaître. Mais attention la page d’un réseau social n’est pas un site et ne le remplace pas. Elle a pour objectif de mettre en place une communication quasiment instantanée avec tous les utilisateurs du réseau pour un sujet commun. Votre nom de domaine reste indispensable pour vous identifier.

Toutes les méthodes définies, ici, sont efficaces pour construire votre communication sur le web. Elles le seront encore plus si elles dépendent d’une organisation précise et ordonnée.

Présentation des enjeux du Webmarketing

Définition et caractéristiques.

Le webmarketing désigne l’ensemble des techniques de marketing et de publicité utilisées sur le support Internet. Le webmarketing ne se résume pas à une transposition sur Internet des techniques publicitaires utilisées sur les autres supports : au contraire, il fait apparaître de nouvelles pratiques, étroitement liées aux particularités du Web. Par exemple, l’une des principales nouveautés permises par le Web est l’émergence d’un marketing fondé sur le temps réel ; on peut également citer la possibilité de « suivre » plus facilement les individus (pratique qui, d’ailleurs, est perçue comme inquiétante par les internautes).

Les principales techniques du webmarketing.

Une technique bien connue du webmarketing consiste, pour une marque donnée, à améliorer son référencement sur les moteurs de recherche. Un bon référencement peut être obtenu en payant le moteur de recherche : c’est ce que l’on appelle le référencement payant, qui permet d’obtenir des liens commerciaux. Mais le référencement peut aussi s’obtenir de manière « naturelle » et gratuite, en optimisant le contenu du site de manière à apparaître dans les premiers résultats de recherche : c’est ce que l’on appelle le référencement naturel.
Une autre forme de webmarketing consiste, comme dans les médias traditionnels, à acheter de l’espace publicitaire sur un ou plusieurs sites Internet. C’est la publicité Internet dite traditionnelle, ou « display ». L’affiliation, qui permet à un site marchand de promouvoir ses produits ou ses services sur différents sites partenaires, est une autre technique de webmarketing répandue : un contrat d’affiliation définit la rémunération des affiliés et les autres conditions du partenariat établi. Enfin, l’e-merchandising, qui consiste à optimiser la présentation des produits sur un site marchand, ainsi que son ergonomie, de manière à augmenter les ventes, semble un aspect indispensable du webmarketing. Plus récemment, le marketing viral, qui fonctionne sur le principe du bouche à oreille par le moyen des réseaux sociaux et des sites de partage, connaît un développement important avec l’avènement du web social.

Enjeux du webmarketing à l’heure du web 2.0.

Le web étant actuellement dominé par les réseaux sociaux, l’échange, le partage et la notion de participation, c’est aux enjeux du webmarketing face à cette nouvelle donne qu’il convient de s’intéresser en priorité. En effet, depuis quelques années, les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et Google + commencent à supplanter les moteurs de recherche dans leur rôle de prescription : le partage massif d’un lien sur Facebook semble avoir de plus en plus d’impact, comparativement à un bon référencement sur Google.
Ainsi, un des enjeux majeurs du webmakerting aujourd’hui semble la bonne utilisation des réseaux sociaux par les marques. Le webmarketing orienté réseaux sociaux, dit aussi « social media marketing », devient indispensable, et pousse les marques à s’adapter aux caractéristiques du web 2.0., démocratisé et participatif : la proximité, le jeu, la participation, la viralité. L’application de ces maîtres-mots au webmarketing en modifie progressivement les pratiques : organisation de jeux-concours ou de sondages via les pages Facebook des marques, discussion avec les consommateurs via Twitter… En somme, l’irruption des pratiques du Web 2.0 dans le webmarketing incite les marques à repenser leur rapport avec le consommateur.
Un autre défi que le webmarketing doit relever vient de la fragmentation des audiences, engendrée par la multiplication des supports d’information : ordinateurs, téléphones mobiles, smartphones et autres tablettes, obligent les marques à adapter leurs campagnes de webmarketing à des supports, et donc à des usages, très différents.
En somme, le webmarketing est aujourd’hui face à deux enjeux importants : réussir à intégrer les nouvelles pratiques issues du Web 2.0, et s’adapter à la diversification des supports et des usages.

L’outil de la semaine: mon webmaster tool préféré

Google Webmaster Tool (en français, outil pour le webmaster) est un service mis à disposition de tous ceux qui gèrent un site Internet, par le moteur de recherche le plus important au monde. Il permet de recueillir des informations diverses, et sert également d’interface entre Google et le webmaster, qui reçoit des messages en cas d’anomalie, sanction dans sa boîte de réception Webmaster Tool.

Un service gratuit
Le service Webmaster Tool est un précieux, comme le sont les outils comme Google Analytics, pour le référencement car il donne accès à de nombreuses informations concernant le site Internet en question, et ses interactions avec Google. Comme Analytics, il s’agit d’un service complètement gratuit. Pour s’inscrire, il suffit de se rendre sur la page https://google/webmasters/tools, d’entrer son adresse gmail, puis de suivre les instructions (ajouter un site ; entrer la balise meta ; vérifier un site…) Pour s’assurer que la personne qui donne l’association entre un site et Webmaster Tool en est bien le propriétaire, il est impératif d’entrer une balise méta dans le code des pages.

Des messages d’alerte
Webmaster Tool est tout d’abord l’interface entre le webmaster et Google. Sur la page d’accueil du service, figure les éventuelles alertes ou messages concernant le site. Il peut s’agir de la détection d’un logiciel malveillant ; de la suppression d’une page essentielle du site (si cette suppression est intentionnelle, vous pouvez l’ignorer) ; la désindexation d’une page importante. Google vérifie ainsi que c’est bien le propriétaire du site qui a procédé à ces modifications, en lui envoyant des alertes. Pour obtenir davantage de détails sur le problème détecté, il faut cliquer sur l’icône. Il est donc recommandé de consulter régulièrement la page d’accueil de Webmaster Tool pour résoudre les problèmes avant qu’ils n’aient un impact sur le trafic.

Une suppression de page ou d’image plus rapide
Via Webmaster Tool, le webmaster peut signaler du spam, dénoncer la pratique de liens payants (proscrite par les Guidelines de Google), la présence de logiciels malveillants… Il peut aussi adresser une demande de suppression de page ou d’image au moteur de recherche. Cette procédure est plus rapide que d’attendre le passage du robot, et est à privilégier si des données confidentielles se sont retrouvées accidentellement sur une page, ou si les informations de celle-ci sont par exemple diffamatoires et donc susceptibles d’engendrer une action en justice.

Liste des erreurs
Le service pour les webmasters permet par ailleurs de connaître l’état de santé du site, en ayant accès à la liste des erreurs (404 par exemple). Webmaster Tool donne également des informations quant à la fréquence du crawl (il est d’ailleurs possible de paramétrer cette dernière). Le webmaster peut, via cette interface, soumettre un sitemap ou un fichier robot.txt.

Outil d’audit de référencement
Webmaster Tool est un excellent outil d’audit de sa stratégie de référencement car il permet de comprendre par quel biais les internautes sont arrivés sur le site Internet. Il indique en effet les pages qui contiennent un lien retour (cette démarche s’effectue également par la commande Google link:http://site.com); les requêtes qui ont conduit l’affichage du site dans le moteur et le nombre de fois où cette affichage s’est converti en une visite. Il est aussi possible de consulter le pagerank de son site et d’explorer son site comme le fait le robot Google. Toujours pour optimiser son référencement, Webmaster Tool fournit aux webmasters des conseils de conception pour un meilleur positionnement dans les SERP.

Le SEM pour les nuls

Le Search Engine Marketing est un terme encore peu connu du grand public. Alors quand on dit Marketing ça va, moteur de recherche, ca va toujours. Mais SEM ? Pas grand monde. Et pourtant, il est d’une utilité incroyable pour les entreprises qui pourront en tirer de très nombreux bénéfices. Alors, novices du SEM ? Expliquons.

Le search engine marketing en bref:

Le SEM est un type de marketing, comme vous l’avez compris qui se fait à travers les moteurs de recherche, où comme les initiales l’indiquent « search engine ». Lorsque des entreprises mettent en place un site internet, elles espèrent évidemment que celui-ci soit consulté le plus possible par les internautes, c’est-à-dire qu’il est une bonne visibilité. Le premier problème qui fait face à l’entrepreneur naïf est que ses concurrents aussi souhaitent que leur site soit le premier référencé. Un site, aussi intéressant qu’il soit, ne sera donc malheureusement pas sur la première page d’un search engine si rien n’est fait pour booster son référencement. Par ailleurs, ne pensez pas qu’aux moteurs de recherche pour améliorer votre référencement, il est parfaitement possible de faire du marketing via les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn ou Twitter.
Il y a deux façons d’agir sur la visibilité de votre site, à savoir le search engine optimization (SEO) et ce qui nous concerne ici, le SEM, search engine marketing.
Pourquoi faire du search engine marketing ?
Les régies publicitaires –Google, Yahoo etc.- sont lieux de sortes d’enchères au cours desquelles des mots-clés seront achetés par l’entreprise et une adresse URL lui sera attribué, ainsi qu’une adresse de redirection. Le SEM est donc un système payant qui fera apparaître les mots-clés sur les moteurs de recherches selon leur pertinence, ainsi que leur coût.

Faire du search engine marketing revient à poser la question « Ai-je envie que mon site internet soit lu ? » Si la réponse est oui, il faut faire du SEM. Si la réponse est non, il n’est d’aucune utilité d’en créer un, tout simplement.
Par ailleurs, le marketing via search engine est un moyen judicieux de mettre en avant certains mots clés qui peuvent pousser l’internaute à acheter votre produit. Si par exemple, je souhaite acheter un nouvel écran LCD, je tape dans un des search engine –Google, Yahoo etc.- mon mot clé « écran LCD » et je vais tomber sur toutes les enseignes qui me vendront un écran LCD sur la première page de mon moteur de recherche. D’où l’utilité du SEM de ne pas seulement vous référencer devant vos concurrents, mais de pouvoir également générer plus de ventes.

Les règles du SEM :

Chaque régie publicitaire impose des règles à respecter si vous voulez que votre annonce apparaisse dans le moteur de recherche. Prenons l’exemple de Google, moteur en général le plus utilisé. Le titre de votre page ne doit pas dépasser 25 caractères, votre annonce pas plus de 72. Enfin, votre adresse URL qui sera affichée ne devra pas être plus longue que 35 caractères. En ce qui concerne l’URL de destination c’est-à-dire celle vers laquelle votre internaute sera redirigé, 1020 caractères sont autorisés.
Le search engine marketing se base comme vous l’aurez compris sur un principe de pertinence entre les mots-clés entrés par l’internaute dans son moteur de recherche et les annonces disponibles sur les pages de ce dernier. On appelle cela le principe CTR (click through rate) c’est-à-dire le taux obtenu en divisant le nombre d’apparition de l’annonce et le nombre de clics effectifs. Plus le CTR est important, plus la visibilité de votre annonce sera bonne.

Powered by WordPress